crpe

Classer les textes et les écrits

Classer les textes et les écrits

 

I/ Comment classer les écrits ?

 

Des classifications diverses pour divers usages :

 

*  Selon les supports :        à extraits de livre         à album de BD

                                               à dictionnaires               à calendrier

                                               à encyclopédie               à photocopie d’affiche

                                               à catalogue d’éditeur      à mode d’emploi

                                               à manuel scolaire           à emballage CD…                                                 à album

 

*   Selon le destinataire :    à enfants

                                               à adultes…

 

*  Selon la visée et le pacte de lecture passé avec le lecteur :       

                                     

à écrits documentaires (vérité)

                                      à textes littéraires…

 

*  Selon le contenu :  à informatif

                                      à jeu avec le langage…

 

*  Selon le type d’écrit ou genre social :           à dos de couverture

                                                                           à devinette

                                                                           à nouvelle

                                                                           à article d’encyclopédie

                                                                           à BD

                                                                           à album…

 

*  Selon le genre littéraire :         à conte

                                                        à récit d’aventure ou d’anticipation…

 

 

Des classifications binaires

 

 

-        Présence ou absence de schémas : recoupe la classification par visée.

-        La typographie : peut dépendre de la nature des destinataires, des supports, des domaines.

-        On peut opposer les textes et les écrits qui ne sont pas des textes


Une classification énonciative

 

 

*  Selon le mode d’énonciation :     à texte à la 1èrepersonne

                                                        à texte centré sur le destinataire

                                                        à texte à la 3èmepersonne (discours)

                                                        à texte à la 3èmepersonne (récit)

 

Une classification par types de séquences textuelles

 

-        séquence narrative

-        séquence descriptive

-        séquence explicative

-        séquence injonctive

-        séquence argumentative

 

L’hétérogénéité des textes

 

Certains textes sont dits hétérogènes c’est-à-dire qu’ils comportent plusieurs séquences textuelles.

 

Attention :

Il faut veiller à ce que chacun des classements proposés mette en œuvre un seul principe de classification et qu’il soit donc homogène.

 

II/ Quelle typologie pour un usage didactique ?

 

A quelles caractéristiques doivent répondre des typologies pour être utilisables dans l’enseignement ?

 

Il existe de multiples classifications : certaines sont empruntées à des sociologues mais la plupart sont issues de la linguistique.

 

Elles se fondent sur des critères variés :      

 

àcontenu thématique

ànature du destinataire

àmode énonciatif

àorganisation globale

 

Pour l’enseignement, elles doivent présenter certaines propriétés :

-        nombre limité de catégories,

-        opératoires (perceptible par un enfant du primaire),

-         la distance de la classification savante par rapport à l’expérience des lecteurs ne doit pas être trop grande,

-        homogénéité.

 

III/ Les 4 classifications les plus utilisées pour l’enseignement du français à l’école primaire :

 

Les types d’écrits

 

èdiverses formes d’écrits sociaux considérés sous l’angle de leur support spécifique (dépliant, affiches, journal, lettre).

 

Chaque type d’écrit présente :

 

-        Ses caractéristiques propres

-        Des propriétés invariantes

-        Des variations

 

Les types d’écrits sont infinis en nombre.

 

Un même type d’écrit peut impliquer diverses séquences textuelles ( par exemple une lettre qui est un type d’écrit peut être narrative, argumentative, explicative…).

 

Les genres littéraires

 

 

èFormes générales et des procédés stylistiques, le plus souvent repérables historiquement.

 

Exemple :     sonnet à genre poétique

                   roman, nouvelle, fable à genre narratif

 

Les genres se définissent par filiation historique. Les types d’écrit sont parfois appelés « genres seconds » à la suite de BAKHTINE.

 

Les types de discours

 

èPratique du langage par des sujets dans une situation et un contexte donné (discours politique, publicitaires, journalistiques…).

 

C’est le texte assorti de sa situation d’énonciation

 

4 principaux types de discours :

 

-        discours en situation ou interactif : relation directe avec le contexte.

-        discours théorique : indépendance quant au contexte.

-        récit interactif : implication de celui qui raconte.

-        narration : crées ses propres repères temporels (ex : conte : « il était une fois »).

 

Les séquences textuelles :

 

èUnités constituantes du texte (comme les mots sont les constituants de la phase). Elles sont elles même composées de plusieurs composantes agencées de manière spécifique selon sa nature.

 

C’est la classification la plus utilisée

 

Principaux types de séquences textuelles /J.M ADAM :

 

*  Séquentialité narrative : Schéma quinaire : Etat initial è Complication è Action è Résolution è Etat final

*  Séquentialité descriptive : Thème – titre décliné en sous – thèmes faisant l’objet de prédication

*  Séquentialité injonctive : Prescrit un comportement au destinataire.