crpe

Les déterminants

LE DÉTERMINANT

 

QUELQUES INDICATIONS THÉORIQUES

 

Qu'est-ce qu'un déterminant ? C'est le «petit mot» qui accompagne le nom dans une phrase, sauf cas particuliers que nous évoquerons plus loin. La grammaire traditionnelle distinguait les articles (définis, indéfinis, partitifs, contractés, zéro) et les adjectifs non qualificatifs (possessifs, démonstratifs, indéfinis, numéraux, exclamatifs, interrogatifs, relatifs). Cette terminologie présentait l'inconvénient de séparer des sous-classes dont le statut et la fonction étaient identiques, et de rapprocher par contre les possessifs, démonstratifs, etc. du qualificatif avec lequel ils n'ont rien à voir. La linguistique a mis de l'ordre dans ce domaine en créant la classe des déterminants, dans laquelle on trouve regroupés l'article, le possessif, le démonstratif, etc., distincte de la classe des adjectifs (qualificatif, ordinal, verbal). On par1e désormais du «déterminant possessif» ou du «déterminant démonstratif». Le déterminant se définit comme un constituant obligatoi­re du groupe nominal, situé à gauche du nom, dont le rôle est de permettre l'utilisation du nom dans le discours en dénotant certains aspects de la réalité : le nom «professeur» renvoie à la classe des humains qui exercent une certaine profession. Pour utiliser ce nom dans un énoncé, il faut choisir un déterminant qui permette au nom de dénoter une réalité donnée : «les / certains / quelques / mes /ces, etc. professeurs».

 

 

Les différents déterminants sont :

·        Les articles

- défini :le, la les ;

- indéfinis: un, une, d  s;

- partitifs : du, de la, qui signifient «une certaine quantité de» : «Elle mange du pain et de la viande.». Le partitif peut se remplacer par le défini : «Elle mange le pain et la viande».

- zéro : dans une phrase telle que «Adieu, veaux, vaches, cochons !», on dit que l'on a un article zéro parce qu'il est possible d'employer d'autres déterminants: «Adieu, les veaux», «Adieu, mes veaux», etc., c'est-à-dire que cet article existe bien puisqu'on peut le commuter avec d'autres déterminants, alors que dans «elle a faim», on ne peut dire sans transgression: *«elle a la faim» ou *«elle a sa faim» («elle a une faim de loup» est différent puisque le nom reçoit une expansion). Dans ce cas il n'y a pas d'article zéro, mais simplement absence de déterminant.

º  Le problème se pose de l'article contracté (au, aux, du, des) : «Elle va au théâtre, aux courses», «Elle revient du cinéma, des sports d'hiver». L'article contracté est formé de la fusion de

préposition (à, de) + article défini

 

mais il ne peut, contrairement à l'article partitif, commuter avec un autre déterminant: *«Elle va le théâtre, les courses», *«Elle revient le cinéma, lès sports d'hiver ». L'article contracté n'est pas un déterminant. Si un sujet demande de relever les articles contenus dans un énoncé, il convient de relever également les articles contractés. Mais s'il demande de relever les déterminants, il convient de signaler que, selon la définition lin­guistique du déterminant, les articles contractés ne sont pas des déterminants. On peut, pour plus de sécurité, énumérer alors les différents articles contractés figurant dans le passage et que l'on ne retient pas...

 

·        Les démonstratifs : ce, cet, cette, ces;

 

·        Les possessifs: mon, ton, son, ma, ta, sa, etc.

 

·        Les interrogatifs : quel, quelle, quels, quelles ;

 

·        Les exclamatifs: quel, quelle, etc.

 

·        Les relatifs: lequel, laquelle, etc. : «Il a écrit de nombreux livres, lesquels livres se sont plutôt bien vendus.» (L'emploi du déterminant relatif est relativement rare.)

·        Les indéfinis: cette sous-classe des déterminants est un peu un fourre-tout. Énumérons-en quelques membres : aucun, autre, certain, chaque, différents, divers, même, nul, plusieurs, quelques, tel, tout, tous; mais aussi : n'importe quel, beaucoup de, peu de, la plupart des, la majorité des, une foule de, etc.

·        Les numéraux cardinaux : un, deux, trois, etc. (Les numéraux ordinaux sont des adjectifs et non des déterminants : ils ne peuvent s'employer seuls, ni se pronomina­liser ; par contre, comme les qualificatifs, ils peuvent être nominalisés, être attributs ou apposés.) .

 

 

Du point de vue syntaxique, certains déterminants ne se combinent pas entre eux ; c'est les cas de l'article, du démonstratif, du possessif et de certains indéfinis (aucun, cer­tains, chaque, maint, n'importe quel, nul, pas un, plusieurs, quelque, et des locutions). On ne peut dire : *«le cet élève» ou *«mon chaque élève». Par contre, ces indéfinis peuvent se combiner avec «autre» (« aucun autre élève») ; quant à l'article, au démons­tratif et au possessif, ils peuvent se combiner avec certains autres déterminants, numé­raux ou indéfinis : «tous les élèves», «mes trente élèves», «ces quelques élèves», «tous ces différents élèves», etc.

 

 

Exercice

Les déterminants

 

La révérence qui entoure le texte concerne également l’auteur. Celui-ci, tout puissant, subjugue son lecteur sans qu’il puisse discerner de quelle manière on le possède. C’est là le propre de la lecture naïve caractérisée par l'adhésion immédiate au texte, que nous sou­haitons faire peu à peu dépasser. On peut y parvenir en ouvrant large­ment le champ des lectures proposées afin de briser les habitudes et de confronter les élèves aux différents modes d'écriture. Il est surtout nécessaire de faire passer l'apprentissage de la lecture par des pra­tiques d'écriture. Ainsi peut-on rendre efficiente la compétence narra­tive en faisant qu'elle s'actualise en diverses performances. Dans cette perspective, l'écriture n'est plus seulement le lieu où l'on applique les connaissances qui résultent de la lecture mais un champ de pratiques où l'on vérifié, où l'on manipule et expérimente.

Annette BÉGUIN, Lire-Écrire, 1982, p. 31

 

Relevez et classez les déterminants en fonction de leur nature grammaticale.

 

 

 

 

 

CORRIGÉ

 

Attention : le principal danger dans ce genre d'exercice est de confondre des pro­noms personnels compléments avec des articles définis : les pronoms personnels compléments se trouvent devant un verbe conjugué ou à l’infinitif : «on le possède», « il veut le rencontrer ». (Mais devant un infinitif, c'est, dans certains cas, un article : «il en perd le boire et le manger»). Par contre, devant le pronom indéfini « on », on considère que « l’ » est un article, selon un usage qui remonte au temps où « on » était un nom (= »homme »)

Le sujet demandant de relever et de classer les déterminants, nous n'avons pas rete­nu les articles contractés qui ne sont généralement pas considérés par la linguis­tique comme des déterminants. Ainsi avons-nous laissé de côté : au (texte), des(lectures). Nous avons, par contre, relevé les déterminants suivants :

 

Articles définis

- masculin, singulier : le (texte), le (propre), le (champ), le (lieu) ;

- féminin, singulier : la (révérence), la (lecture naïve), la (compétence), la (lecture) ;

- élidé : l' ( auteur), l' ( adhésion), l' (apprentissage), l' ( écriture)

Problème :l' (on applique), l'(on vérifie), l'(on manipule) ; Grevisse (Le Bon usage), à la suite de Goosse, posait que l’on peut considérer dans ce cas l’ comme un article, en s’appuyant sur le fait qu’en ancien français, on était un nom (dérivé du latin homo = homme). Mais on peut considérer également qu’il s’agit d’une consonne euphonique, employée, en particulier,  pour éviter un hiatus.

- pluriel : les (habitudes), les (élèves), les (connaissances) [les ne présente pas de marque de genre] ;

 

Articles indéfinis

- masculin, singulier : un (champ) ;

- féminin, singulier : 0

- pluriel : des (pratiques) [desne présente pas de marque de genre] ;

 

Déterminant démonstratif

- féminin, singulier : cette (perspective) ;

 

Déterminant possessif

- masculin, singulier : son (lecteur) ;

 

Déterminant interrogatif

- féminin, singulier : quelle (manière) ;

 

Déterminants indéfinis

- masculin, pluriel : différents (modes) ;

- féminin, pluriel ;  diverses (performances).

14 votes. Moyenne 3.07 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site