crpe

Les éléments de recomposition de l'Europe

Une ou plusieurs Europes ?

 

Leçon n°3 : Les éléments de recomposition

 

 

Problématique : Quelles sont les recompositions de l'Europe après la chute du mur de Berlin ?

Objectifs : il s'agit d'envisager les perspectives d'avenir d'un continent qui s'interroge aussi bien sur ses limites que sur son identité.

 

Plan de la leçon :

1 - Un espace de paix et de prospérité relatives

2 - Une volonté de vie commune

3 - Vers un espace européen ?

 

1 - Un espace de paix et de prospérité relatives

Les populations européennes ont longtemps souffert des guerres ou des tensions Est-Ouest. Elles aspirent à une réconciliation, à une (ré)unification à l'image de la (ré)unification allemande. En même temps la prospérité économique semble devenue un but commun, même si la crise et le chômage touchent durement les peuples européens. C'est pourquoi le maintien de conflits larvés en Irlande ou dans les Balkans est d'autant plus mal ressenti par la plupart des Européens qui souhaitent bâtir un espace de paix et de prospérité.

Le chômage touche inégalement les Européens ; à part en Finlande,
il semble plus élevé en Europe du Sud, déjà plus pauvre et marginalisée :

 

2 - Une volonté de vie commune

Les Européens, qui ont longtemps dominé le monde, semblent avoir pris conscience de leur déclin relatif. Dans un contexte de mondialisation, l'Europe est prête à relever le défi de la compétition. Mais justement, à l'époque de la mondialisation, l'unité de l'Europe paraît pour certains une idée dépassée. Pour d'autres, c'est au contraire le seul moyen de résister à la concurrence internationale et à la guerre commerciale entre pays.

 

 

3 - Vers un espace européen ?

Depuis la 2e Guerre Mondiale, des regroupements se sont mis en place entre les Etats européens. Il s'agit d'alliances militaires et économiques. Après la chute du rideau de fer, on essaie d'unifier le continent par de nouvelles structures.

 

 

 L'élargissement de l'Union Européenne au continent européen est une condition sine qua non à l'unité de l'Europe. Pour l'instant cet élargissement se heurte à des difficultés financières et institutionnelles : l'intégration de nouveaux Etats a un coût financier et risque d'accentuer la paralysie des institutions européennes. La décision de voter à la majorité qualifiée semble aller dans le bon sens pour débloquer le système politique de l'Union Européenne. Mais l'U.E semble aujourd'hui entre crises et doute. Toute la question est de savoir si les citoyens sont prêts à basculer dans une autre logique que celle de l'Etat-nation ?

 

Conclusion

L'unité de l'Europe est une idée, un mythe, mais non une réalité. L'Union Européenne reprend le projet de construire une communauté européenne, unie par des liens économiques et culturels. L'Europe serait donc une idée d'avenir, un projet à réaliser. En ce sens, le passage à l'Euro est un enjeu politique qui dépasse la création d'une monnaie : il s'agit de façonner une fédération d'Etats européenslongtemps divisés par l'histoire.

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site