crpe

Lebrun et Carpentier : L’Empire de Charlemagne

 

CHAP 8 : L'Empire de Charlemagne

(VIIIème - IXème s.)

 

-         Vers 800, alors que rayonnent civi musulmane et byzantine, Occident fait son unité sous dynastie des Carolingiens.

-         800 : sacre de Charlemagne qui crée l'Empire « romain », en fait franc et chrétien.

® institutions nvelles.

® apparition de la Francie occidentale.

 

-         Fin VIIème s., royaume franc en Gaule morcelé en 3 éléments : Austrasie, Neustrie et Bourgogne.

-         2 bouleversements vt mettre fin à cette situation :

o       conquête musulmane.

o       couronnement impérial de Charlemagne qui symbolise unification de l'Occident avec Francs d'Austrasie.

® IXème s. : les 3 composantes du monde médiéval st fixées : l'Empire byzantin, l'Islam et la Chrétienté latine.

-         Ms Chrétienté latine - éclatante que les 2 autres.

® difficultés du gd Empire franc ,30 ans après mort de Charlemagne, qui est partagé entre ses petits-fils au traité de Verdun en 843.

 

1.     La formation

1.1 Les maires du palais

-         Maire du palais : à l'origine = chef des services domestiques du palais, il en vient à organiser vie éco de la cour, à commander la garde du roi, à présider son tribunal, à ctrler ts les recommandés.Fin VIIème s., famille des Pippinides réussit à rendre cette charge héréditaire, ce qui leur permettra d'accéder à la royauté.

-         Vers 700 : 1er éveil éco autour de l'axe de la Meuse (essor commerce mer du Nord + liens ac Méditerranée par la Saône et le Rhône).

® = pt de départ des guerriers, des négociateurs et des missionnaires.

® immenses domaines : gdes familles dt Arnulfiens autour de Metz et Pippinides + au Nord.

 

            1.2 Charles Martel et Pépin le Bref

-         Œuvre de Charles Martel et de son fils Pépin le Bref est considérable :

o       Martel : considéré comme sauveur de la Chrétienté et de l'Europe car a vaincu 1 expédition lancée par le gouverneur musulman en 732.

o       Pépin le Bref a fondé dynastie carolingienne en se faisant sacrer roi des Francs en 751.

-         Martel généralise vassalité ( = lien qui unit 1 homme libre à 1 homme puissant à qui il s'est recommandé et dt il a reçu 1 bénéfice, distribution de terres).

® autorité retrouvée : exercée sur l'ens de la Gaule y compris Provence et Aquitaine lgtps indépendantes.

-         +ieurs victoires ® étendue du pouvoir des Carolingiens : Aquitaine, étendue en Germanie.

 

 

 

-         Gde réforme des mœurs , de la hierarchie et de la liturgie des Eglises de Gaule et de Germanie ® uniformisées sous ctrl romain.

-         Carolingiens = 1ère puissance ds l'Europe chrétienne.

-         Alliance ac le pape : promesse de leur restituer les anciennes possessions byzantines en Italie ® base de l'Etat pontifical.

Þ Tous les cadres de l'action de Charlemagne sont en place.

 

1.3  Les conquêtes de Charlemagne

-         Charlemagne est d'abord 1 conquérant : chaque année rassemblement des guerriers pour expéditions.

-         774 : s'empare de la capitale des Lombards et prend titre de « Roi des Francs et des Lombards ».

-         Vers Espagne : échec à Ronceveaux en 778.

-         Conquête de la marche d'Espagne (marche = région frontière à caractère militaire).

-         Germanie : ctrl direct sur l'Alémanie et la Bavière.

Þ Fin VIIIème s. , Charlemagne à la tête d'1 territoire qui couvre + d'1 million de km².

            ® détache des sous-royaumes ou des duchés +/- autonomes = un empire.

 

2. L'Empire et ses institutions

            2.1 Le sacre impérial

-         800 : Charlemagne sacré par le pape Léon III « auguste et empereur ».

® puissance du roi des Francs très importante, peut relever titre impérial abandonné depuis 476 en Occident.

-         C'est un empire « rénové », chrétien dt forces vives se situent en Europe du Nord : nvelle capitale = Aix-la-Chapelle.

 

2.2 Les institutions

-         A Aix-la-Chapelle, auprès du roi, dvpt de services centraux autour de qq pers clés :

o       Comte du palais : préside tribunal en l'absence du roi.

o       Chambrier : s'occupe de la « chambre » du roi = Trésor (recettes, dépenses).

o       Chancelier : rédige et expédie des actes écrits.

o       Des « fonctionnaires » : laïques et stt clercs formés pr les aider.

® l'ensemble forme le palais.

-         Ds tt l'Empire, empereur représenté par des comtes qu'il nomme : chargés d'assurer ordre publique, réunir hommes libres, rendre la justice et encaisser revenus locaux.

® st surveillés par les « envoyés du maître ».

-         Désir d'unification apparaît aussi sur plan éco :

o       Uniformisation des poids et mesures.

o       Réforme monétaire : syst de compte par livres, sous et deniers.

-         Autour de l'Empire gravite 1 aristocratie d'Empire : familles d'origine franque (assurent les + hautes charges ds tout l'Empire).

-         Vassaux : serment de vassalité qui les engage au service de l'empereur stt sous forme militaire et reçoivent 1 bénéfice pr la durée de leur engagement.

-         Chaque année, rassemblement de grands, de vassaux et d'hommes libres ® prise en commun de décisions promulguées ensuite sous forme de capitulaire ( = txt legislatif)

-         Ts les hommes  libres de tt l'Empire doivent prêter serment de fidélité à l'empereur.

 

3. L'Eglise et la Renaissance carolingienne

 

            3.1 L'Eglise carolingienne

 

-         Carolingiens ont sauvé Chrétienté face à l'Islam, papauté face aux Lombards et soutenu évangélisation de la Germanie.

-         Réforme de l'Eglise séculière (vit ds le monde, n'a pas fait de vœux de religion) : clercs assurent encadrement religieux des fidèle ; archevâques, chanoines.

-         Réforme de l'Eglise régulière : moines suivent règle de St Benoît.

-         Carolingiens apportent appui constant à la diffusion des pratiques religieuses et de la morale chrétienne.

-         Assurent revenus réguliers à l'Eglise : dîme + indépendance des domaines = privilège de l'immunité.

-         Ms en échange, Charlemegne nomme évêques et abbés qui st ses vassaux (contributions militaires et financières).

 

3.2 La Renaissance carolingienne

-         Réforme de l'enseignement ® élever niveau moral et intellectuel du clergé puis des laïques.

o       789 : décide ouverture d'une école ds chaque évêché et chaque monastère (apprentissage psaumes, notes, chanr, calcul et grammaire).

o       + tard encouragement d'ouverture d'écoles rurales.

-         Renaissance de l'enseignement s'appuie sur renaissance de l'écrit et du latin.

o       Indispensable pr conservation des textes sacrés et des actes impériaux.

o       A part de 780, copie des manuscrits ds les scriptoria (= gds ateliers monastiques) : mise en place d'1 écriture claire et lisible : la minuscule caroline.

o       Travail sur renaissance du latin : lois de grammaire, de la syntaxe + étude des classiques.

-         Ds cour et palais d'Aix-la-Chapelle : foyer de culture de ht niveau : formation des meilleurs esprits et prod littéraire et artistique.

 

4. Le partage

            4.1 Difficultés de l'Empire au temps de Louis le Pieux

-         Ms facteurs importants de faiblesse et de division à la fin du règne de Charlemagne et au début de celui de Louis le Pieux.

o       Immensité de l'Empire, diversité des peuples et de leurs langues et coutumes.

o       Louis le Preux réussit de - en - à maîtriser l'ambition des gds :

® Vassaux titulaires de bébéfices cherchent à les rendre héréditaires.

® Comtes veulent transmettre « honneur » comtal à leurs héritiers.

® Evêques et abbés s'érigent en censeurs moraux et politiques.

® Ds ce contexte + reprise d'agressions de l'extérieur (Vikings et Sarrasins) ® partages carolingiens.

-         Louis le Pieux cherche à maintenir unité en attribuant titre impérial à son fils ainé Lothaire ; les 2 autres (Pépin et Louis) n'ont que royaumes inférieurs.

® ms veulent agrandir leur part + naissance d'un 1ème fils, Charles ® tt est remis en cause.

-         Soulèvement des fils contre Louis le Pieux.

-         840 : mort de Louis le Pieux : guerre de Charles, Lothaire et Louis.

® Charles et Louis s'allient contre Lothaire : serment de Strasbourg en 842.

 

 

® s'emparent d'Aix-la-Chapelle et imposent négociations à Lothaire ® traité de Verdun.

 

4.2 Le traité de Verdun (843)

-         = 1er traité europ. et 1er acte de naissance de la France.

-         Reconnaît existence de 3 royaumes indépendants :

o       Charles : Francie occidentale s'étend à l'Ouest de la ligne Escaut-Meuse-Saône-Rhône.

® « 4 rivières » qui constitueront jusqu'à la fin du MA frontière orientale du Royaume de France.

o       Louis : Francie orientale : est du Rhin et Nd des Alpes = Germanie.

o       Lothaire : France médiane et Italie, de la Mer du Nord au sud de Rome.

® conserve titre impérial.

-         Part de Lothaire divisée pour ses fils.

-         Titre impérial quitte lignée de Lothaire et est pris par un prince carolingien qui a un grand prestige auprès des grands et de l'Eglise et de la papauté : Charles le Chauve (de 875 à 877)

® a réussi à unifier son royaume.

® 1ère défense contre vikings.

-         Couronne impériale passe à 1 fils de Louis de Germanie : Charles le Gros (881-888)

Þ Histoire de la France et histoire de l'Empire sont disjointes.

 

 

           

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×