crpe

Analyser une production d'élève

EXERCICE  3

 

Dans ce texte de CE2, dont l’orthographe a été corrigée, vous étudierez

  1. les connecteurs
  2. l’emploi des temps selon les deux plans du récit.

 

 

Il était une fois un dragon qui habitait dans une énorme maison et il était grand il crachait du feu. Un jour il crachait du feu et les pompiers étaient venus avec deux grandes échelles et ils les placèrent bien et ils prirent deux tuyaux pour éteindre le feu qui sortait de sa bouche et ils se mettait à crier un cri de dragon et comme il cria tous les habitants du village sortaient un par un et il a une petite fenêtre en haut du toit avec une antenne mais ce dragon n’est pas comme les autres dragons celui-là était vert et rouge et puis en plus il n’était pas comme les autres dragons celui-là était différent des autres lui vivait différemment des autres dragons lui vivait dans une maison les autres dragons vivaient dehors.

 


EXERCICE 3 : Corrigés

 

1. CONNECTEURS


·   Organisateurs textuels


2 organisateurs textuels, en début de texte :

Il était une fois, qui constitue une ouverture annonçant qu’il s’agit d’un conte, d’un récit fictif.

Un jour, qui annonce que l’on passe de l’exposition (du cadre) au déclenchement du récit proprement dit.

 

·   Connecteurs interphrastiques

 

Statut pas aisé à définir, du fait de l’absence de ponctuation. Les connecteurs seront considérés comme interphrastiques quand ils se trouvent entre deux unités phrastiques syntaxiquement achevées. On trouve :

- Massivement et (7 occurrences). Marque la succession des actions, des événements, sauf les dernier (et il a une petite fenêtre…), où ce connecteur relie deux unités phrastiques totalement hétérogènes du point de vue sémantique. Cet emploi de et est spécifique d’un fonctionnement oral : il a davantage une valeur phatique qu’une valeur de connexion.

- Un connecteur composé : etpuis en plus, qui déçoit l’attente (rien de plus n’est énoncé, au contraire on a une répétition (il n’était pas comme les autres)

- Un connecteur argumentatif : mais

 

·   Connecteurs intraphrastiques

 

Un seul : comme (il cria)

 

·   Conclusion

 

Faible (très faible), même pour un CE 2

 


2.EMPLOI DES TEMPS SELON LES DEUX PLANS DU RÉCIT


 

 

Passé simple

Imparfait

Plus-que-parfait

présent

 

1er plan

*placèrent

prirent

il se mettait sortaient

 

 

 

 

 

 

 

2nd plan

cria

(il) était (une fois)

(qui) habitait

(il) était (grand)

(il) crachait

(qui) sortait

était (vert)

(il n’) était (pas)

(celui-là) était

vivait (3 fois)

 

*étaient venus

il a

(ce dragon) n’est pas

 

 

·   Remarque

étaient venus etplacèrent : ces deux verbes auraient pu être tous deux au même temps, soit au passé simple (les pompiers vinrent avec deux grandes échelles, ils les placèrent bien et ils prirent deux tuyaux), soit au plus-que-parfait (les pompiers étaient venus avec deux grandes échelles et ils les avaient placées bien. Ils prirent deux tuyaux…). On constate qu’il est possible de choisir l’action qui marque le passage au premier plan.


·   Conclusion

 

Un passé simple pour un procès de second plan et deux imparfaits pour des procès de premier plan pour une vingtaine de formes verbales. Le nombre d’erreurs est faible, et la performance peut être considérée comme correcte pour un CE 2.

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site