crpe

La nutrition végétale

La nutrition végétale

 

I/ La nutrition des végétaux non chlorophylliens

 

Les champignons sont incapables d’utiliser l’énergie de la lumière pour faire la synthèse de leur matière organique. Ils sont tributaires de matière organique morte ou d’organismes vivants. Ils sont hétérotrophes.

 

Le champignon est le fruit d’une plante souterraine constituée de filaments : mycélium.

Le champignon produit des spores, une spore peut germer dans le sol. Le mycélium est le blanc du champignon.

 

Les champignons ont des besoins alimentaires très différents de ceux des végétaux chlorophylliens : eau + sels minéraux + substance carbonée organique.

Ils n’ont pas besoin de CO2, contrairement aux végétaux chlorophylliens qui ont besoin de lumière, les végétaux non chlorophylliens se développent aussi bien à l’obscurité qu’à la lumière.

 

Pour se procurer de la matière organique les champignons utilisent différents moyens : certains champignons sont saprophytes, c’est-à-dire qu’ils sont décomposeurs et vivent dans la matière organique morte. Ils jouent un rôle important dans le recyclage des nutriments. D’autres sont des parasites : ils se nourrissent de la matière vivante de leur hôte. D’autres enfin vivent en symbiose avec un autre être vivant, comme le lichen, le champignon fournit eau et sels minéraux et reçoit glucides et produits de la photosynthèse.

 

II/ La nutrition des végétaux chlorophylliens

 

Un végétal chlorophyllien est un végétal qui contient de la chlorophylle.

Ses besoins nutritifs : eau + sels minéraux + CO2

Les racines, la tige et les feuilles sont les organes de nutrition du végétal chlorophyllien : appareil végétatif.

 

v     L’au pénètre avec les sels minéraux en solution par des cellules spécialisées : les poils absorbants, situés à l’extrémité de la racine. Puis l’eau et les sels minéraux gagnent le cylindre central, traversent l’endoderme et se déversent dans les vaisseaux du xylème qui forment le bois dans les tiges et les racines âgées.

v     La sève brute (eau + sels minéraux) circule à l’intérieur des vaisseaux du bois et gagne toutes les parties de la plante par une circulation ascendante.

v     Les substances organiques synthétisées par la plante passent dans la sève élaborée (sève sucrée). La sève élaborée (eau + sels minéraux + substances organiques nutritives) circule dans les vaisseaux du liber et les tubes criblés vers toutes les parties de la plante de façon ascendante et descendante.

v     Evapotranspiration et échanges gazeux : une bonne partie de l’évapotranspiration de l’eau s’effectue par la transpiration des plantes. Les racines captent l’eau, une fois aux feuilles, une partie de l’eau s’évapore à travers les stomatesdes feuilles, l’autre partie sert à la photosynthèse. L’évapotranspiration dépend de la chaleur fournie par le rayonnement solaire et la quantité disponible dans le sol. Les organes de l’évapotranspiration sont les stomates.

 

Une feuille :

-        épiderme

-        cuticule (couche imperméable)

-        ouvertures (stomates) bordées par deux cellules stomatiques qui se resserrent ou s’écartent réglant les possibilités d’échanges gazeux et de vapeur d’eau avec l’extérieur. Les stomates participent aussi à l’absorption du CO2.

 

La photosynthèse

Synthèse de substances organiques en présence de lumière et de CO2.

En présence de lumière au niveau des stomates, la plante absorbe du CO2 et rejette de l’O2. Au niveau des cellules chlorophylliennes la plante synthétise des molécules organiques à partir du CO2, d’eau et de sels minéraux.

 

Les substances organiques synthétisées sont stockées généralement sous forme d’amidon. L’amidon est un sucre complexe.


En présence et en absence de lumière, la respiration s’effectue au niveau des stomates et d’autres parties de la plante. La plante absorbe l’O
2 et rejette du CO2.

 

L’assimilation : grâce aux molécules organiques fabriquées par photosynthèse la plante synthétise de grosses molécules organiques qu’elle utilise pour sa croissance, son fonctionnement, son développement et la constitution de ses réserves.

 

Les plantes chlorophylliennes fabriquent leur matière organique à partir du CO2, de l’eau et des sels minéraux.

 

La synthèse de matière organique se fait en 2 étapes :

-        Synthèse des glucides : CO2 + H2O → Glucides + O2

-        Synthèse des autres composés organiques : Glucides + Sels minéraux → Acides aminés + Protéines

 

Les molécules organiques fabriquées par la photosynthèse sont dégradées au cours de la respirationet libèrent de l’énergie.

 

Rappel

Un organisme autotrophe :synthétise par lui-même les matières organiques qui le composent à partir d’éléments minéraux.

Un organisme hétérotrophe :prélève dans le milieu extérieur les substances organiques dont il a besoin.

 

 

 

 

 

 

14 votes. Moyenne 2.79 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site