crpe

Le vivant

 

A propos du vivant

 


Pour des adultes non biologistes, définir le vivant n'est pas une évidence. Certes un animal est bien vivant mais une plante, c'est moins évident. Et la fleur coupée est-elle toujours vivante ? Et les ongles, les cheveux ? Et la Terre avec ses séismes, ses éruptions volcaniques ?

Zone de Texte: Conceptions des enfants sur le vivant :

Celles-ci sont souvent incomplètes ou erronées.
·	Pour des enfants de moins de 6 ans, est vivant ce qui bouge, ce qui se nourrit. Ils ont des conceptions animistes ou anthropomorphiques (se référant à l'humain).
·	Pour les 6-8 ans, la notion de vie concerne le monde animal. Pour le règne végétal, un enfant sur 4 affirme que l'arbre en hiver, n'est pas vivant. Ces conceptions animistes disparaissent progressivement avec la construction du concept de vivant.

La définition du vivant repose sur des observations et de expériences aux niveaux cellulaire et moléculaire.


Zone de Texte: Définition du concept de vie pour les scientifiques :

·	Un être vivant est un système matériel organisé qui échange avec le milieu extérieur de la matière et de l'énergie (fonctions de nutrition), de l'information (fonctions de relation).
·	Les conditions du milieu extérieur influencent le maintien de la vie.
·	Le vivant provient du vivant.
·	Le vivant est capable de reproduire (ou de faire reproduire) son organisation.
·	Le vivant est capable de faire ses propres synthèses.
·	Tout être vivant est situé dans le temps : il naît, grandit et meurt.

·       




Vivant = matière organique :

           

Les êtres vivants sont constitués de matière organique (ou matière carbonée) dont les molécules sont constituées d'atomes de carbone associés à des atomes d'oxygène et d'hydrogène (pour les glucides, et les lipides) auxquels s'ajoutent des atomes d'azote (pour les protides).

            Glucides et lipides ont essentiellement un rôle énergétique.

            Les protides sont les éléments bâtisseurs du corps ; parmi eux l'acide désoxyribonucléique (ADN) et l'acide ribonucléique (ARN) codent les réactions chimiques à la base du fonctionnement de tout être vivant.

·       Vivant = organisation :

           

L'organisation du vivant se caractérise par différents niveaux d'intégration :

- les molécules,en particulier l'ADN et l'ARN, avec leur participation au code génétique ;

- les organites intracellulaires qui composent la cellule (mitochondries pour la respiration) ;

- les tissusqui constituent les organes et les appareils qui constituent l'organisme(cœur, appareil digestif…) ;

- les populationset les écosystèmesdont l'ensemble constitue la biosphère.


·       Vivant = échanges :

           

Un être vivant est un être qui utilise les matériaux du milieu extérieur selon son propre programme génétique et qui organise sa propre structure.

            Le vivant échange avec le milieu environnant :

- de la matière(nutrition, excrétion sous toutes ses formes, respiration, etc.) ;

- de l'énergie(respiration et nutrition, régulation de la température, etc.) ;

- de l'information(communication entre individus grâce au système nerveux).

 

            Au niveau de la matière, il existe une différence entre animaux et végétaux :

-les végétaux sont autotrophes (capables de synthétiser leur propre matière organique à partir de la matière minérale prélevée dans le milieu, du soleil et de la chlorophylle : c'est la photosynthèse) ;

-les animaux et les champignons sont hétérotrophes : ils prélèvent leur matière organique dans le milieu environnant.

 

            Presque tous les êtres vivants respirent : ilsabsorbent le dioxygène (O2) et rejettent le dioxyde de carbone (CO2). Le O2 est utilisé dans des organites cellulaires (les mitochondries) lors de la dégradation des glucides, qui produit de l'énergie et libère du CO2et de l'eau.

 

glucose + O2   énergie+ CO2 + H2O.


·       Vivant = "provient du vivant" :

           

Tous les êtres vivants descendent d'un ou de deux organismes initiaux.

Dans la reproduction sexuée (ou procréation) la fécondation produit une cellule-œuf unique qui se multiplie pour donner toutes les cellules spécialisées qui constituent le corps de l'individu, lequel est différent de ses deux parents. La reproduction sexuée a permis l'évolution du monde vivant maischaque être vivant issu d'une procréation sexuée est unique et mortel.

Dans la reproduction asexuée, il y a reproduction à l'identique par clonage naturel ou artificiel. Le nouvel individu conserve le patrimoine génétique de son unique parent ; il ne favorise pas l'évolution des espèces.


·       Vivant = temps :

 

            Chaque être vivant est un être en devenir : il naît (naissance ou éclosion), il grandit et son corps se transforme (croissance et développement), il peut se reproduire à l'état adulte (procréation), il vieillit (sénescence) et enfin il disparaît (mort).

            La succession des générations dans le temps a permis l'évolution des êtres vivants. La diversité des êtres vivants trouve son explication causale dans la théorie de l'évolution. Ces dernières années, la génétique et la biologie moléculaire ont permis d'apporter des éléments importants : similitudes aux divers niveaux d'organisation et parentés biochimiques conduisent à la notion d'origine commune des espèces.

 

 

 

 

*

7 votes. Moyenne 4.14 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×