crpe

Les Muscles

Les muscles

 

I/ Description

 

Les articulations font plier le squelette, mais ce sont les muscles qui mettent le corps en mouvement.

Les muscles sont reliés aux os par les tendons. Quand les nerfs leur transmettent des messages, ils se contractent et tirent sur les os.

 

La plupart des muscles ont une forme allongée et effilée et sont composés de cellules très longues appelées fibres musculaires, qui se regroupent en faisceaux.

 

Chaque type de muscle accomplit un travail différent.

 

Les muscles qui assurent des fonctions vitales (respiration, digestion) sont des muscles involontaires, on ne peut pas les contrôler par la pensée. Ce sont les muscles que l’on retrouve dans la peau, dans les viscères, les appareils urinaire et génital, les vaisseaux sanguins.

 

Les muscles dont on peut contrôler l’action sont les muscles volontaires ou squelettiques.

 

Les muscles sont composés de plusieurs tissus :

-             le tissu musculaire composé de cellules musculaires (myocytes) différentes selon le type de muscles

-             le tissu conjonctif qui assure la cohésion des différents éléments du muscle et son accrochage au squelette par les tendons. Les tendons comprennent à la fois des cellules musculaires et des cellules conjonctives sécrétant notamment deux protéines essentielles : du collagène conférant la solidité et la souplesse et l’élastine conférant l’élasticité.

-             Le tissu nerveux

-             Le tissu sanguin

 

II/ Classement des muscles

 

On distingue 3 grands types de muscles :

-             Les muscles à fibres lisses : les muscles blancs. Ils entrent dans la constitution des organes profonds, ils sont dits involontaires, soumis au contrôle du système nerveux végétatif. Ce sont les muscles de la vie végétative.

-             Les muscles striés : les muscles rouges, couleur due à l’hémoglobine du sang et au pigment rouge des cellules musculaires (myoglobine). Majeure partie de l’appareil musculaire. Ils sont soumis au contrôle du système nerveux volontaire. Leurs contractions permettent les déplacements du corps, l’exécution des mouvements et le tonus du corps : ce sont les muscles du mouvement. Les muscles squelettiques forment des groupes aux rôles inversés (groupes antagonistes) qui répondent aux différents mouvements du corps. Exemple du bras : le biceps est fléchisseur du bras sur l’avant-bras, le triceps est extenseur.

-             Le muscle cardiaque : il n’est pas soumis au contrôle de la volonté.

 

III/ La contraction musculaire

 

Contraction musculaire = raccourcissement et une augmentation du diamètre du muscle sous commande nerveuse et en présence d’énergie.

Lorsqu’il est excité, un muscle se contracte (diminue de longueur), le mouvement qui en résulte dépend des points d’intersection de ce muscle sur le squelette.

 

La contraction musculaire résulte sous commande nerveuse de la libération d’un calcium dans le cytoplasme des cellules musculaires qui provoque le raccourcissement des fibres musculaires.

La contraction nécessite un grand apport d’énergie qui est fournie par les réserves de sucre (glycogène) du muscle qui sont oxydées au cours de la contraction, mais aussi de l’apport de sucre (glucose) par le sang. Le glucose vient soit du foie, soit d’autres tissus où il est stocké sous d’autres formes comme dans les graisses.

 

Les contractions musculaires fournissent du travail et dégagent de la chaleur. Travail et chaleur sont 2 formes d’énergie. Le carburant du muscle sont les nutriments (notamment le glucose). Si le travail n’est pas excessif les déchets de la combustion sont éliminés ; s’il est trop intense les déchets s’accumulent et déterminent la fatigue musculaire.

 

Une crampeest une contraction involontaire et non contrôlable d’un muscle strié après un effort trop long, qui serait causé par l’accumulation d’acide lactique, mal drainé par le sang.

 

 

 

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×