crpe

Reproduction et développement

Reproduction et développement humain

 

La vie d’un nouvel être humain commence par la rencontre d’un spermatozoïde et d’un ovule. Quand l’ovule est fécondé par le spermatozoïde, les 2 cellules se fondent l’une dans l’autre pour donner une nouvelle cellule qui se divise et se multiplie. Ainsi commence à se développer le bébé.

 

Les ovules proviennent des ovaires de la femme, une fois par mois, de la puberté jusqu’à l’âge de 45 ans environ. Un œuf est libéré par l’un des 2 ovaires et s’engage dans les trompes de fallope. Les petits cils qui tapissent les parois de ces canaux font progresser l’œuf jusqu’à l’utérus (matrice)

 

L’utérus est un muscle creux dont la paroi s’épaissit chaque mois pour recevoir et nourrir un ovule fécondé. S’il n’est pas fécondé, l’ovule meurt au bout de 2 jours. La doublure de l’utérus devient inutile et quitte le corps de la femme par le vagin : les règles.

 

Les spermatozoïdes sont produits par les testicules de l’homme à partir de la puberté. Ils sont stockés dans un petit tube étroitement enroulé appelé épididyme. Pour passer dans le corps de femme, ils rejoignent le pénis en suivant deux tubes appelés canaux déférents. Les spermatozoïdes se déplacent dans un liquide secrété par les glandes (dont la prostate) situées autour de l’urètre, tube reliant la vessie à l’extrémité du pénis.

 

Dans le ventre de sa mère

 

Dès qu’il est pénétré par un spermatozoïde, l’ovule devient inaccessible aux autres. Les noyaux des deux cellules fusionnent (fécondation) et l’ovule fécondé s’engage dans la trompe de fallope. Quand il atteint l’utérus, il est déjà divisé, il forme un petit amas de 64 cellules. Ce petit amas s’appelle zygote. Il subit de nombreuses transformations qui font passer de l’œuf à l’embryon.

 

Cette petite boule se niche dans la muqueuse de l’utérus qui s’apprête à la recevoir. Le bébé se développe très vite, 4 semaines plus tard son cœur commence à battre. Des cellules se regroupent pour former le cordon ombilical qui relie le bébé à la mère à travers un organe spécial : le placenta, situé dans l’utérus. D’autres cellules forment l’amnios ou poche amniotique, poche remplie de liquide enveloppé le bébé, alors appelé embryon, et le protégeant des chocs et des secousses.

 

8 semaines plus tard, la taille de l’embryon est de 2,5 cm, il est alors baptisé fœtus. A 12 semaines, le fœtus possède déjà tous les organes et au cours des 6 mois suivants, certains détails comme les cheveux et les ongles apparaissent. Au cinquième mois de grossesse il commence à agiter ses jambes, à ce stade, le bébé peut entendre, distinguer la lumière et l’obscurité, avaler sa salive et sucer son pouce, certains bébés ont même le hoquet.

Au cours du 6ème mois, il se retourne dans l’utérus pour adopter sa position de naissance tête vers le bas.

 

C’est par le cordon ombilical que le bébé reçoit sa nourriture et son oxygène du sang de sa mère, et qu’il évacue ses déchets.

 

Le rôle du placenta

Le sang maternel et le sang fœtal ne sont jamais en contact direct. Les différents échanges se font au travers de la barrière placentaire.

Le placenta a 3 grandes fonctions :

-        La fonction d’échange : échanges respiratoires, les poumons du fœtus ne sont pas fonctionnels, la fonction respiratoire est assurée par le placenta, le fœtus y puise le dioxygène présent dans le sang maternel et y rejette le dioxyde de carbone. Echanges nutritifs : le placenta permet le passage des éléments nutritifs de la mère au fœtus et joue un rôle d’organe de réserve, l’évacuation des déchets qui sont rejetés dans la circulation maternelle.

-        La fonction de protection : la barrière placentaire arrête pratiquement toutes les bactéries. En revanche elle est perméable à la plupart des virus et à beaucoup de médicaments et produits toxiques.

-        La fonction hormonale : le placenta sécrète de nombreuses hormones permettant le développement de la grossesse. Une de ces hormones intervient dans le développement des glandes mammaires et dans la sécrétion du lait. Ces hormones se retrouvent dans le sang et les urines de la femme enceinte et permettent de faire le diagnostic de la grossesse et d’évaluer la vitalité du fœtus.

 

 

 

2 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site